in

Êtes-vous addict à votre téléphone ?

Crédits : Pexels
Êtes-vous addict à votre téléphone ?
noté 5 - 1 vote

De nos jours, les téléphones portables ont pris une place majeure dans notre quotidien.Téléphoner, envoyer des SMS, consulter les réseaux sociaux, prendre des photos, écouter de la musique (…), tant de fonctions qui nous rendent dépendants à cet objet. La phobie du téléphone ou “nomophobie” est un réel trouble lié aux smartphones. Alors qu’est-ce que la nomophobie ? Quels sont ses symptômes et ses traitements ?

Le mot “nomophobie” est issu de la contraction de l’expression anglaise “no mobile-phone phobia” ce qui signifie “la phobie d’être sans son téléphone mobile”. Les nomophobes sont à la fois addicts à leur téléphone, et phobiques d’être séparés de cet objet.

Comment ce trouble se manifeste-t-il ?

Quelques indices peuvent aider à déceler si vous êtes nomophobe ou non :

  • Dès le matin, votre premier réflexe en vous réveillant est de regarder votre téléphone et de l’utiliser pendant une bonne dizaine de minutes ;
  • Vous consultez tout le temps votre téléphone, même en étant accompagné et quels que soient l’heure et le lieu ;
  • Vous paniquez à l’idée de perdre votre téléphone, de le casser, ou de vous le faire voler. Vous avez même une mini-crise cardiaque lorsque vous ne le sentez plus dans votre poche ;
  • Lorsque la batterie de votre téléphone est déchargée, vous vous sentez perdu et coupé du monde, de même, lorsque vous vous trouvez dans une zone sans réseau ;
  • Vous ne vous sentez pas bien si une de vos applications préférées refuse de fonctionner (comme lors des nombreux bug de Snapchat) ;
  • Vous privilégiez communiquer via téléphone aux réels échanges en face à face (…)

Comme vous l’aurez sans doutes deviné, bon nombre d’entre nous sommes concernés par ce trouble. En 2012, une étude menée en Grande-Bretagne indiquait que 66% des utilisateurs de smartphones seraient très malheureux s’ils devaient se passer de leur téléphone portable. À noter que ce taux est en constante évolution, ceci à cause des téléphones qui sont de plus en plus sophistiqués.

La nomophobie, ça se soigne ?

Comme pour tout trouble, il existe des solutions pour réussir à se soigner efficacement.

Depuis peu, beaucoup d’individus souhaitent revenir à une vie plus saine en réduisant leur utilisation de téléphone portable. Pour preuve, le selfie s’est fait bannir des marches du festival de Cannes, les vacances « digital detox » gagnent du terrain, un Français sur quatre envisage de supprimer son compte Facebook… Malgré cela, le téléphone reste addictif pour un bon nombre d’entre nous.

Pour vous reconnecter au monde, vous pouvez vous sevrer tout seul. Ceci en éteignant chaque jour un petit peu plus longtemps votre téléphone. Pendant ce temps, profitez pour sortir, faire des activités dont vous n’avez pas l’habitude ou encore vous intéresser davantage à vos proches. Si vous n’arrivez pas à vous couper de votre téléphone, vous pouvez être pris en charge psychologiquement, et faire une thérapie cognitivo-comportementale par exemple.

Source